La collecte sélective: Ensemble, trions !

Tout savoir pour bien trier ses déchets !

« On peut tous avoir des doutes sur le tri … » La publicité le dit ! De nombreuses erreurs de tri sont constatées dans les sacs jaunes, bleus et dans le verre.

Pour déposer les déchets dans les bonnes poubelles, se reporter au Guide du tri de la Communauté de communes téléchargeable ci-dessous.guide-du-tri

Les erreurs de tri sont appelés dans notre jargon d’initiés les refus de tri. C’est un indicateur que la Communauté de communes suit de près car il a des incidences financières importantes.

Pour l’année 2012, les refus de tri sont importants pour les emballages, il y a eu une augmentation de 10 % entre 2011 et 2012 de 16,46 % on est passé à 26.37 %.

Pour les journaux magazines le pourcentage de refus a doublé. De 3.65 en 2011 on est passé à 6.56 % en 2012.

Les principaux refus de tri pour l’emballage :

  • Emballages pleins
  • Restes de repas
  • Produits d’hygiène à usage unique (papier essui-tout, couches, coton…)
  • Emballages imbriqués les uns dans les autres.
  • Médicaments et leurs emballages (pharmacie)
Autres refus plus occasionnels :
  • Vêtements et chaussures
  • Casseroles
  • Petits appareils électroménagers

Les principaux refus de tri pour les journaux magazines :

  • Le papier cadeau
  • Carton et cartonnette fine
  • Tapisserie
  • Papiers souillés ou humides
Autres refus plus occasionnels :
  • Recettes de cuisines plastifiées.
  • Livres dont la couverture n’a pas été retirée.

Autre problème identifié :

  • Les sacs de journaux-magazines sont humides car les sacs ne sont pas fermés.
  • Le mélange des sacs, par exemple des emballages dans des sacs bleus ou des journaux magazines dans des sacs jaunes.
  • Le mélange des journaux magazines et des emballages dans un même sac.

Les principaux refus de tri du verre :

Et malheureusement nous en avons fait la démonstration au cours de l’année 2011 ! Pour la première fois, deux camions de verres de notre Communauté de communes ont été refusés au recyclage car ils contenaient des déchets impropres : principalement des verres plats (vitrages, miroirs…). Au bout du compte, plus de 50 tonnes qui auraient dû partir au recyclage ont été traitées comme des ordures ménagères. Ce qui n’est bon ni pour l’environnement, ni pour le porte-monnaie !

Rappelons que seuls les bocaux et les bouteilles en verre vont au recyclage.

Si vous avez un doute, vous pouvez vous référer au calendrier de collecte. Vous pouvez également vous renseigner auprès des services de la Communauté de Communes ou de la COVED. Car, si tous les verres ne sont pas « verts », le spot radio Eco emballages 2011 nous le confirme : « Il y a toujours quelqu’un pour nous aider »…

Les efforts en faveur du tri sont gagnants ! Gagnants pour l’environnement, gagnants pour l’économie. Le recyclage du verre permet ainsi de réduire la consommation de matières premières, d’eau et d’énergie.

Savez-vous qu’une tonne de verre recyclé et refondu permet d’éviter l’émission de 500 kg de CO² ! Et pourtant, alors que ces emballages sont triés et recyclés depuis 1974, les statistiques nationales indiquent que 4 bouteilles sur 10 ne suivent pas (encore) la filière du recyclage. Pas chez nous, visiblement !

Eléments complémentaires

Les petits s’y mettent aussi

Les enfants sont les meilleurs ambassadeurs du tri. Ils nous rappellent à l’ordre en même temps qu’à nos devoirs envers les générations futures. De surcroît, ce sont d’excellents prescripteurs qui influencent le comportement de leurs ainés. Fortes de ce constat, les institutrices de maternelle de l’école Saint-Joseph de Beauvoir-sur-Mer ont entrepris un travail sur le thème de l’environnement avec un premier objectif dans tout l’établissement.

Les petits ont été sensibilisés par plusieurs visites, aux services techniques et à la déchèterie de Beauvoir-sur-Mer. Puis ils ont partagé leur expérience toute neuve avec leurs collègues du primaire, avec lesquels ils ont partagé l’importance de bien trier les déchets. Gageons que, le soir venu , les parents auront eu le droit eux aussi à leur petite leçon d’écologie appliquée !!

Ce travail sur l’environnement va se poursuivre tout au long de l’année. Prochaine étape : la mise en place d’un composteur pour le traitement des déchets verts. Le compost ainsi produit sera utilisé pour faire pousser les plantes de l’école.