Le Port du Bec

Le plus important des ports ostréicoles et aquacoles du Pays du Gois vous transportera en Mer de Chine.

DrapeauAnglaisDrapeauRusse

MainetPointeur

 

 

Situé sur l’embouchure de l’étier du Dain, à cheval sur les communes de Bouin et de Beauvoir-sur-Mer, le port du Bec est le plus important des 4 ports à vocation ostréicole (culture de l’huître) de Bouin.

Son architecture originale avec, en particulier, ses pontons soutenus par pilotis (57 sur la rive gauche et 47 sur la rive droite), n’est pas sans rappeler les ports de la Mer de Chine et leurs structures en bambous. Si bien que les habitants de la Baie n’hésitent pas à parler de leur Port… Chinois !

Alors qu’il comptait 30 chaloupes et 6 canots en 1883, 216 embarcations dont deux tiers de professionnels, mouillent aujourd’hui dans le port.

Même si l’on est loin des tonnages débarqués dans les grands ports de pêche de la façade atlantique, le port du Bec affiche encore des quantités notables : 60 tonnes de seiches, 20 de soles, 26 d’encornets, 15 de merluchons et 10 de rougets. Sans compter l’important tonnage d’huîtres qui y circule…

Le port du Bec, situé à l’Époids, sur la commune de Bouin, et construit sur un territoire poldérisé, témoigne des conquêtes de l’Homme sur la mer et la façon dont ce dernier continue à tirer partie des richesses de la mer. Ce port atypique est un site ostréicole (avant tout) et touristique, à ne pas manquer ! On le surnomme le « petit port chinois », une fois sur place vous verrez très vite pourquoi : les pontons sont faits de bois et perches entrelacés qui rappellent inévitablement les ports asiatiques. Selon certains, ce seraient les anciens marins de l’Époids, qui partis guerroyer en Mer de Chine auraient attribué ce surnom au port à leur retour. Profitez-en également pour faire une pause gourmande, vous y trouverez de nombreux ostréiculteurs qui seront ravis de vous présenter les fameuses « Huîtres de l’Atlantique ». Le bar à huîtres « Fleur des Flots » ravira assurément vos papilles. Nous ne doutons pas que vous tomberez immédiatement sous le charme de ce port si typique. Hormis son côté traditionnel, sur le quai du port, vous trouverez l’entreprise de construction navale en aluminium « Navalu ».

C’est donc un endroit atypique mais aussi vivant car les activités ne manquent pas. Alors que la rade ne semble pas immense, le port du Bec accueille, évidemment, une importante flottille, et, sur ses quais, différentes activités se sont développées : bar-restaurant, boutiques,  Coopérative maritime, cabanes ostréicoles, mais également des métiers liés à la mécanique marine et surtout à la construction navale.

Il bénéficie de la proximité, quelques centaines de mètres plus loin, aux pieds du champ d’éoliennes de Bouin, du polder qui accueille environ 120 ostréiculteurs.

Le Port du Bec vie essentiellement autour de ses ostréiculteurs mais il y a aussi des marins-pêcheurs, professionnels ou amateurs, et quelques mytiliculteurs. Certains plaisanciers accostent également. L’ambiance y est très conviviale et le décor inédit.

Il a été inscrit en 1942 à l’Inventaire des sites et monuments naturels de la Vendée.

 

DrapeauAnglaisAmazing Port du Bec

The Port du Bec, situated over the communes of Bouin and Beauvoir-sur-Mer at the mouth of the grand canal of the Dain, is the bigger of the 4 ports dedicated to the rearing of oysters in Bouin.

The port presents an original architecture with its pontoons on stilts (57 on the left bank and 47 on the right one) which are reminiscent of the ports of the China Sea and their bamboo poles.

This is the reason why the local people call it … the Chinese port or “Port chinois”!

In 1883, 30 longboats and 6 row boats used the port – they are 216 boats today, two thirds of which are professional ones.

Fish landings in the port are far from the figures registered in bigger Atlantic harbours. However, 60 T of cuttlefish, 20 T of soles, 26 T of squid, 15 T of hake and 10 T of red mullet are landed every year without taking into account the huge transit of oysters…

 

 

DrapeauRusse

 

Пор-дю-Бек

Расположенный в устье канала Дан (étier du Dain), вблизи коммун Буэн и Бовуар-сюр-Мер, порт Бек является самым большим из 4-х портов Буэна, связанных с культивированием устриц.

Со своей оригинальной архитектурой, в особенности конструкций понтонов, держащихся на сваях (57 с левой стороны и 47 – с правой), он не может не напоминать порты южно-китайского моря с их бамбуковыми конструкциями. Так что жители залива без стеснения называют свой порт…китайским!

В 1883 году здесь насчитывалось всего 30 лодок и 6 каноэ, тогда как на сегодняшний день 216 судов занимают порт, из которых две трети являются профессиональными. Даже если объем добываемой продукции далёк от крупных рыболовных портов атлантического побережья, порт Бек по-прежнему дает приличные показатели: 60 тонн каракатиц, 20 тонн морских языков, 26 тонн кальмаров, 15 тонн хека и 10 тонн кефали. И это без учета значительного объема добычи устриц…

Воспользуйтесь возможностью, чтобы устроить себе гастрономическую паузу: здесь Вы найдёте множество устричных фермеров, которые будут рады познакомить Вас сo знаменитыми « атлантическими устрицами ». Порадуют Ваши вкусовые рецепторы и в устричном баре « Fleur des Flots ». Мы не сомневаемся, что Вы тут же попадете под очарование этого порта, столь своеобразного. Помимо своей традиционной стороны, на набережной порта Вы найдёте судостроительную компанию « Navalu », занимающуюся изготовлением конструкций из алюминия.

Localisation